Des créations, des livres et des accessoires pour célébrer Samhain / Halloween

Réflexion de la semaine 30

Bonjour à tous,


Ce mois-ci, j'utilise les jeux suivants : Messages de guérison de l'Egypte ancienne,  le Voyage de Ritavan et l'oracle des Reflets.

semaine 30 2020

Cette semaine, on continue dans la droite ligne des semaines précédentes, le moins que l'on puisse dire c'est que toutes ces réflexions hebdos sont cohérentes à l'extrême, on nous parle de la même chose sous des angles d'attaques différents, qui n'a pas encore entendu ?
Alors on repart à l’assaut de nos propres murailles, et oui encore une fois on nous parle de nos sous-personnalités inconscientes et de nos personnalités conscientes qui sont gardiennes à l'extrême... Nos vécus les ont forger de façon tellement efficace qu'elles ne laissent passer ni le mauvais ni le bon, elles nous isolent et nous éloignent des autres et de nous-mêmes.

Nous avons deux cartes de colère et de protection et deux cartes de sérénité et de purification, n'y aurait-il pas comme un équilibre à trouver ? Nous avons autant besoin du feu que de l'eau mais l'excès de l'un comme de l'autre peut s'avérer destructeur...Tient ne nous reparlerions-nous pas de donner à chaque chose son juste rôle et son juste moment  comme en début de mois ?

Vous voyez les cartes de l'armure et à côté celle des vierges blanches ? Les deux deux nous parlent d'armure et de gardien, seulement l'une est pour faire la guerre, l'autre est pour protéger, les deux ont leur raisons d'être parce que la vie est une aventure complexe qui demande parfois effectivement de faire la guerre, mais on ne peut pas la faire ad vitam aerternam. 

Le guerrier doit se pacifier à un moment ou à un autre, ça ne veut pas dire poser les armes sans protection, ça veut dire se protéger différemment sans oublier d'être en lien... Même dans les guerres les plus terribles, il y a eut des trêves, et nous ? Quand nous autoriserons-nous à nous en offrir une trêve ? Quand nous autoriserons nous à vivre plutôt qu'à rester enfermé dans ce schéma à guerroyer sans distinguer victime et bourreau à commencer par soi ?

Soyons honnête un instant, qui aura le culot de me dire que l'on est en capacité de réception et d'acceptation de l'autre quand on est équipé pour la guerre.... Tient ça rappelle pas un peu l'actualité non ? Et bien, ça marche encore mieux pour l'individu... La guerre appelle la guerre, le sang appelle le sang et la colère appelle la colère... De même que l'inverse est vrai aussi...

Alors je repose les questions qui nous suivent depuis trois semaines : 
Combien d'écorchés vif parmi nous ? Combien de personnes ne s'aiment pas ? Combien n'aiment pas l'humain, rejettent leur prochain ? Ou au contraire s'oublient au profit des autres ?
Combien de montagnes avons-nous érigé autour de nous ? Combien de fuites avons-nous pris ? Combien de fautes avons-nous rejeté sur les autres ? Combien de temps nous voilerons-nous la face sur ces prétendus obstacles que la vie met sur notre passage quand c'est nous ivre de souffrance qui nous les fabriquons la plupart du temps ? 

Et pour finir, combien de semaine à recevoir les mêmes messages avant de comprendre que notre oppresseur c'est nous ? Que l'équilibre doit commencer par nous ? Que la justice doit commencer par nous ? Que la paix doit commencer par nous ?

Je vous souhaite une merveilleuse semaine.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
icone coeur87 Conseil et accompagnement
Mon expérience, mon histoire et mon univers au service des vôtres
icone aide 87 A votre écoute
Le mardi de 9h à 12h au 07 64 12 98 03  ou par mail 7j/7
icone paiement-securise 97 Paiement 100% sécurisé
Commandez en toute sécurité
icone colis 77 Commandes bichonnées

Emballage soigné, expédition rapide

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,